84 kilomètres de course à pied nocturne pour traverser l’île de Bali du nord au sud.

C’est le défi que la jeune athlète suisse, Ariane Wilhem va relever le 25 mai 2019.

A peine 2 ans après avoir couru ses premiers trails (course à pied longue distance en milieu naturel), Ariane se lance dans une folle aventure afin de repousser ses propres limites sur une course unique et hors du commun. En mai 2019, elle participera donc pour la première fois à un ultra marathon. Jamais elle n’a couru une telle distance, encore moins sur route et dans des conditions climatiques qui la feront assurément sortir de toute zone de confort. Malgré toutes les barrières qui semblent se dresser devant elle, elle ne tremble pas :

« Que ce soit sur les genoux ou sur les mains, j’irai jusqu’au bout ».

LE BALI HOPE ULTRA est un projet ambitieux fondé en 2017 par Tom Hickmann (GB).

Les 25 athlètes de l’édition 2019, dont Ariane, ont été sélectionnés aux quatre coins du monde. Ils relèveront à leur tour le défi de courir les 84 kilomètres traversant l’île Indonésienne. De plus, chaque participant s’engage à réunir 7’500 dollars australiens (plus de 5’000 CHF) pour soutenir une association qui s’engage afin de permettre à de nombreux enfants défavorisés de Bali de suivre 6 ans de scolarité primaire.

De cette aventure naîtra un documentaire raconté au travers du regard du réalisateur Nicolas Wilhem, frère d’Ariane. Nicolas veut comprendre ce qui anime
profondément sa soeur,

ce qui la pousse à se lancer dans une telle aventure. Et surtout, comment tient-elle le coup
et après quoi court-elle ?

Plus qu’une simple course, ou un simple film, c’est une aventure humaine et émotionnellement intense qu’Ariane et Nicolas vont vivre ensemble jusqu’à la ligne d’arrivée du Bali Hope Ultra.