A presque exactement 4 semaines du départ du Bali Hope Ultra Marathon, on lance une campagne de financement participatif, histoire de couvrir une partie des frais liés à la réalisation du documentaire.

Plutôt que de simplement vous demander de l’argent, on aimerait vous expliquer ce qu’on en fera, du coup j’ai posé quelques questions au réalisateur, Nicolas Wilhem.

A quoi servira cet argent ?

Si on atteint notre objectif, l’argent de ce crowdfunding permettra avant tout de couvrir les frais liés au fait de devoir suivre Ariane jusqu’à Bali.

Il y a le transport, le logement et l’alimentation pour l’équipe, mais aussi une partie du matériel de tournage qui devra être loué sur place, ce qui représente évidemment un certain coût.

Un autre point important est le véhicule qui nous permettra de suivre Ariane tout au long de la course. On est encore en train de le chercher et c’est assez compliqué, puisqu’on ne peut pas utiliser un véhicule à essence qui enverrait des gaz d’échappement dans les poumons d’Ariane pendant 10h.

Il nous faut donc un véhicule électrique capable de transporter deux personnes sur 84 kilomètres avec pas mal de dénivelé… Les vélos électriques n’ont en principe pas les moteurs nécessaires pour ça, mais vos dons nous permettront d’assurer une solution fiable et valable sur toute la durée. 

Le film ne coûtera « que » 13’333.- ?

Non, il devrait même en coûter pas mal plus. Les fonds récoltés par le biais du crowdfunding couvriront principalement le déplacement à Bali, la location de matériel, etc., mais il y a aussi passablement de frais liés au tournage en Suisse, que ce soit de la location de matériel, des déplacements ou des logements quand on suit Ariane sur un trail par exemple.

La post-production représente également une grande partie de la création du film : le montage, la retouche des couleurs, le mixage, la composition de la musique, etc. Au retour de Bali il y aura encore beaucoup d’étapes qui coutent à chaque fois de l’argent.

Courir sans Fin ne coutera malheureusement pas que 13’333 francs, mais on tente de maintenir les coûts le plus bas possible. 

Pourquoi lancer le crowdfunding maintenant ?

Ça peut paraître tard, mais ce n’est pas comme ça que nous le voyons.

Il s’agit en fait d’accompagner cette campagne de recherche de fonds avec de fortes actualités, donc nous avons choisi de la lancer lors des dernières semaines de tournage.

Alors qu’on est encore en plein préparatifs pour le départ à Bali, l’idée est de pouvoir montrer à nos donateurs ce que l’on fait de leur argent jusqu’au moment de la course.

Et si la somme visée est dépassée ?

Comme je l’ai dit, il reste encore beaucoup de frais à venir, donc dans un premier temps, tout ce qui dépasse les 13’333.- que l’on recherche ira dans la post-production.

Mais il ne faut pas oublier l’équipe, qui a accepté de travailler sans garantie de gagner quoi que ce soit depuis le début du projet. Donc si on explose les scores, chacun aura droit à un salaire pour leur engagement, parce que c’est vraiment un travail immense de faire ce projet à cinq. Pour soutenir le film et découvrir toutes nos contreparties, rendez-vous ici : We Make It – Courir Sans Fin. Votre aide nous sera vraiment précieuse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *